Alain Griset condamné à six mois de prison avec sursis

·1 min de lecture

Le secrétaire d'Etat aux PME a été reconnu coupable de dissimulation d'une partie de son patrimoine.

TRANSPARENCE - En entrant au gouvernement, il avait oublié de déclarer une partie de son patrimoine et de ses intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Le secrétaire d’État aux PME, Alain Griset, a été condamné ce mercredi 8 décembre à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis. Une première pour un ministre en exercice.

L’audience s’est déroulée au tribunal de Paris en l’absence du ministre qui était représenté par son avocat, Patrick Maisonneuve. Celui-ci a aussitôt annoncé faire appel de la décision. Lors de son procès, Alain Griset, 68 ans, un ancien artisan taxi du nord de la France, a défendu sa probité en plaidant “une maladresse” et en rejetant toute “malhonnêteté”.

Il est reproché au ministre d’avoir intentionnellement caché à la HATVP la détention d’un plan d’épargne en actions (PEA) de 171.000 euros et des participations dans certaines entreprises comme la FDJ et Natixis. La justice s’est également intéressée à 130.000 euros placés sur son PEA et qui appartenait à la Confédération nationale de l’artisanat des métiers et des services (Cnams) du Nord, une organisation interprofessionnelle qu’il dirigeait depuis 1991.

La question du maintien au gouvernement d’un ministre condamné est désormais posée. En septembre, Alain Griset avait annoncé qu’il ne démissionnerait pas et qu’il resterait en poste tant qu’Emmanuel Macron lui fera confiance.

À voir également sur Le HuffPost: Avant ses “oublis”, Delevoye donnait des leçons de transparence

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Violences du 1er mai 2018 : 3 ans de prison pour Alexandre Benalla

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles