Alain Françon : le metteur en scène grièvement blessé après une agression à l'arme blanche

·1 min de lecture

Un drame s'est produit à Montpellier, ce mercredi 17 mars. Selon plusieurs sources concordantes, dont France Bleu et Le Parisien, le célèbre metteur en scène Alain Françon, 76 ans, a été victime d'une agression en fin de matinée alors qu'il sortait de son hôtel. Attaqué au couteau, l'homme a été grièvement blessé au niveau de la gorge et a été transporté à l'hôpital alors qu'il était dans un état grave. Selon son attaché de presse, relayé par Le Parisien, Alain Françon devrait être rapidement opéré. Les circonstances du drame restent floues. Selon l'Obs, Alain Françon donnait depuis la mi-février des cours à l’Ecole nationale supérieure d’art dramatique de Montpellier. Toujours selon le média, l'assaillant serait toujours en fuite.

Selon le Midi-Libre, le périmètre a été bouclé, et des traces de sang ont été relevées dans plusieurs rues. Cela laisse penser qu'Alain Françon a pu marcher pendant plusieurs mètres avant de s'écrouler. Le média régional évoque quant à lui une blessure à la carotide, et indique qu'aucun suspect n'a été identifié. Cependant, la piste terroriste aurait été écartée par les enquêteurs, qui tentent de remonter le fil des événements tragiques du jour. Alain Françon est une légende du théâtre. Au cours de sa carrière, il a remporté deux fois le Molière du meilleur metteur en scène. Le première fois, en 1995 pour Pièces de guerre d’Edward Bond puis un second, en 2010, pour La Cerisaie d'Anton Tchekhov. Aucune nouvelle sur son état de santé n'a été donnée depuis (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Eric Dupond-Moretti violemment pris à partie au Sénat : Gérard Larcher doit intervenir
"Je suis ravie" : Sylvie Tellier évoque le double concours de Miss Univers en 2021
Elsa Esnoult positive à la Covid-19 : l'actrice a vécu un calvaire
PHOTO Natalie Portman dévoile un rare cliché avec son mari, le Français Benjamin Millepied
Johnny Hallyday "mal entouré" ? Partir avec lui en tournée était "une vraie galère"