Alain Fischer : cette "grave erreur" que l'immunologue pointe

·1 min de lecture

C'est une responsabilité de taille qui a été attribuée à Alain Fischer. Au mois de décembre dernier, le célèbre professeur d'immunologie pédiatrique a pris la tête d’un comité chargé de conseiller le gouvernement sur la stratégie vaccinale de la Covid-19 dans l'Hexagone. Un rôle important pour l'État, dans un pays où la campagne de vaccination ne fait pas l'unanimité. Pourtant, le médecin insiste : "Ceux qui attendent commettent une erreur", a-t-il assuré dans les colonnes du Journal du Dimanche. Et pour cause, selon lui, s'il est "légitime de se poser des questions" sur les vaccins, il tient à préciser qu'il "n'y a aucune perte en matière de sécurité".

"On compte plus de 3 milliards de doses injectées après près de huit mois de recul. Si un effet indésirable survient, ce n'est pas des années après", a-t-il précisé pour tous des citoyens réfractaires aux vaccins. Selon Alain Fischer, l'immunité de groupe est toujours possible. "Il ne faut pas se décourager", a-t-il indiqué, avant d'ajouter : "Plus on se rapproche de 90 % de la population vaccinée, mieux c'est. Le bénéfice d'une couverture partielle est déjà prouvé".

Tout comme le Professeur Delfraissy, Alain Fischer est catégorique au sujet de la vaccination obligatoire des soignants. "Ils doivent le faire pour eux mais aussi pour protéger les patients. C'est un principe de responsabilité et d'exemplarité", a-t-il insisté. Le célèbre biologiste espère ainsi que le gouvernement ne viendra pas à envisager des sanctions. "J'espère (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le prince William seul et sans Kate Middleton : cette photo qui interroge
"Je n'ai rien fait, maman" : cette phrase choc de Cédric Jubillar
Alain Gillot-Pétré face au cancer : le combat méconnu du Monsieur Météo de TF1
Familles nombreuses, la vie en XXL : Amandine Pellissard dénonce une grave usurpation d'identité
Elizabeth II sourit à la vie à nouveau : "C'est ce que le prince Philip aurait voulu"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles