Alain Fischer appelle à se vacciner dans les 15 jours pour éviter la 4e vague

·1 min de lecture

Alain Fischer, le conseiller du gouvernement en matière de campagne vaccinale anti-Covid alerte sur une quatrième vague de contaminations à la rentrée et appelle à se faire vacciner. Les 15 prochains jours seront décisifs.

Ceux qui attendent "commettent une erreur", met en garde Alain Fischer, le "Monsieur Vaccin" du gouvernement, alors que la campagne vaccinale anti-Covid s’essouffle. Interrogé au sujet de ces personnes de 18 à 45 ans qui préfèrent attendre, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale insiste dans le Journal du Dimanche: "En se vaccinant aujourd'hui, on est protégé pour la rentrée". "Tout se joue dans les quinze jours à venir" pour éviter, selon lui, "une quatrième vague liée à la fois au variant Delta, à la reprise des contacts, à la rentrée scolaire, au climat plus favorable au virus".

Un possible reconfinement

Alain Fischer s'adresse aussi à ceux qui se pensent protégés après une première injection: "Cela ne suffit pas. C'est démontré à l'égard du variant Delta. Une seule injection protège à 50 ou 60 %. Avec deux doses, c’est 90 %". Pour le responsable, "la bataille sera plus difficile pour les 18-40 ans: les projections estiment qu'ils seront vaccinés à 60-70 % au final (45 % aujourd’hui). Les taux projetés sont insuffisants pour contrôler le virus et atteindre une immunité de groupe". Et de prévenir: "Il restera des infections, des hospitalisations, des entrées en réanimation et des décès. Avec potentiellement des conséquences en matière de restrictions : fermetures d’établissements scolaires, reconfinement..."

Deux injections dans deux lieux différents

Le "Monsieur Vaccin" se dit enfin favorable à la vaccination obligatoire pour les soignants et les personnels en Ehpad. "Pour ces professionnels, on a atteint ce point de dernier recours. Moins de 60 % de couverture dans les Ehpad, 64 % dans les hôpitaux, cela reste clairement insuffisant". Pour tenter de relancer la campagne vaccinale dans la population, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé vendredi un assouplissement du cadre. A partir d'aujourd'hui lundi 5 juillet, les candidats à la vaccination peuvent prendre rendez-vous pour deux injections dans deux lieux différents, y compri[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles