Alain Delon, les années Nathalie

·2 min de lecture

Ils se sont follement aimés. Elle est la seule femme qu’il a épousée. Et la mère de son fils Anthony. Elle est morte le 21 janvier. 

Ce 2 janvier, ils se sont faits beaux tous les deux. Anthony avait prévenu son père. S’il voulait voir «Nath» une dernière fois, il devait faire vite. Alors Alain n’a pas traîné, il est arrivé de Douchy, a grimpé jusqu’à l’appartement sous les toits face à une église qu’il n’a pas regardée. Pour éviter de penser que, bientôt peut-être, il y serait convié. Et ils ont parlé de tout, sauf de l’essentiel. Puis ils se sont dit au revoir mais en prenant soin de ne pas jouer la scène de l’adieu. Comme il était loin le temps de la Buick décapotable...

Lire aussi:Alain et Nathalie Delon, un amour éternel

Cinquante-huit ans plus tôt, devant une HLM de Mandelieu, Alain Delon ne prend pas le temps de se garer. Il lance des coups de Klaxon, elle apparaît à la fenêtre, hâlée sous un simple tee-shirt. Il a 28 ans, il est une star; elle est une inconnue de 21 ans. «Quelques instants plus tard, Nathalie arrivait en courant, un sac sur l’épaule. Je lui ai laissé ma place en me calant tant bien que mal à l’arrière.»

Lire aussi:Dans les archives de Match - Nathalie et Alain Delon, leur histoire d'amour dans Match

Le cascadeur Yvan Chiffre, engagé pour régler les combats de «La tulipe noire», pense encore qu’Alain est fiancé à Romy Schneider. Deux heures plus tôt, ils ont déjeuné tous les trois à Nice. Chiffre va faire le voyage jusque sur le lieu du tournage, en Espagne, coincé à l’arrière de la voiture de sport. Tout le temps d’observer, fasciné. Les profils parfaits, les mentons insolents, la mèche rebelle. Et cette lumière de la jeunesse… On dit qu’Alain et Nathalie se ressemblent comme frère et sœur. D’une certaine façon, ils le sont. Deux «enfants de divorcés», comme on dit à l’époque.

En amour, Nathalie cherche le combat de(...)


Lire la suite sur Paris Match