Alain Bashung : Chloé Mons, sa veuve, se livre sur leur coup de foudre sur le tournage d'un de ses clips

·1 min de lecture

Le 14 mars 2009, Alain Bashung s'éteignait des suites d'un cancer du poumon. L'interprète d'Osez Jospéhine laissait derrière lui des fans éplorés et un grand vide dans l'univers musical français. Le chanteur de 61 ans tirait sa révérence après un long combat contre la maladie, épaulé par sa dernière épouse, Chloé Mons et leur fille Poppée, âgée de seulement 8 ans à l'époque. Depuis, sa veuve se bat pour entretenir la mémoire de celui qui a partagé sa vie. Rencontrés sur le tournage du clip La nuit je mens, ils avaient eu le coup de foudre l'un pour l'autre et s'étaient mariés en 2001. Pour Chloé Mons, la disparition de son époux fut aussi synonyme de sombre bataille autour du testament de ce dernier. Accusée d’avoir rayé le fils du chanteur, Arthur, de l’héritage, Chloé Mons a particulièrement mal vécu cette polémique.

Aussi, à l'occasion de la diffusion d’un documentaire ce jeudi 19 août sur France 2, Osez Bashung, l'actrice de 48 ans est sortie du silence est s'est confiée dans les colonnes du Parisien. L'occasion pour elle, de revenir sur son histoire avec celui qui fut l'homme de sa vie.

"J'avais 24 ans et j'étais engagée sur le tournage de clip de La nuit je mens. Je ne connaissais pas tellement l'œuvre d'Alain. Ça a été tout de suite électrique entre nous, comme une évidence. On a passé la journée sur un nuage, à se regarder, à se frôler, à tomber amoureux", a dévoilé l'artiste originaire de Lille sur leur coup de foudre réciproque. "Je l'ai trouvé très beau. Surtout, j'ai (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Les 12 coups de midi : ce nouveau record d'Eric que Bruno vient de battre
"Fermez vos g***les" : Joshua Jackson réagit aux commentaires des haters sur sa compagne après qu'elle l'a demandé en mariage
Laure et Matthieu (MAPR 5) : leur bébé a dépassé le terme mais pas de rendez-vous à l'hôpital avant...
Rebecca Hampton : pourquoi sa fille Eléa ne veut pas voir son père seule
Gabriel Attal se confie sur son "petit frère" recueilli après un drame familial

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles