Alès : une jeune femme violée et tondue par trois amies

Le Parisien
La jeune femme s’est précipitée au commissariat pour porter plainte

La victime a vécu un calvaire pendant une partie de la nuit, il y a une semaine.


Beaucoup d’alcool et de la drogue, un contexte de « précarité sociale et intellectuelle », selon le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel. Mais pas plus d’explications. Le week-end dernier, trois jeunes femmes s’en sont prises à une de leurs amies et lui ont fait vivre un calvaire.

Les faits se sont déroulés, selon Midi Libre, pendant la féria de l’Ascension, à Alès (Gard), dans un appartement du centre-ville.

Massivement alcoolisées, et sur fond de drogue également, trois amies, deux mineures et une majeure, ont roué de coups une jeune femme de 18 ans. Elles lui ont rasé les cheveux, l’ont forcée à boire du liquide vaisselle. Puis elles l’ont abusée sexuellement avec différents objets et à plusieurs reprises. Et elles ont filmé le tout.

Libérée de ses agresseuses le lendemain matin, la jeune femme a porté plainte au commissariat d’Alès.

Placées en garde à vue en début de semaine, les trois ont été mises en examen par un juge d’instruction de Nîmes pour viols, complicité de viols et violences en réunion. L’une des mineures, la plus impliquée dans les abus sexuels, a été écrouée. Les deux autres sont placées sous contrôle judiciaire.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Loir-et-Cher : les gendarmes sur la piste de suspects qui abordent des collégiens
Fusillade au Texas : Dimitrios Pagourtzis risque la peine de mort
Pau : enquête ouverte pour meurtre après la mort d’un homme lors d’une rixe
Affaire Maëlys : prison ferme requise pour avoir encensé Nordahl Lelandais
Gard : sept ans de prison pour avoir roué de coups sa compagne enceinte