Aki Kaurismaki sur Arte : le meilleur antidote à l’épidémie de… connerie

·1 min de lecture

Le cinéaste finlandais inclassable est à l’honneur sur la plateforme arte.tv avec cinq films proposés en accès libre dont le merveilleux "L’homme sans passé". L’occasion de (re)découvrir une œuvre politique et cocasse qui châtie le politiquement correct et invente un univers poétique qui ne ressemble qu’à lui-même. Alors que les salles obscures restent désespérément fermées, revoir les films de Kaurismaki relève de l'indispensable.

Il n’a jamais rien fait comme tout le monde dans le petit monde du cinéma et on l’en remercie… Fils spirituel de Buster Keaton et de Jacques Tati, Aki Kaurismaki, depuis ses débuts dans les années 80, a le chic pour trousser des fictions laconiques et pince-sans-rire où des personnages plus ou moins dépressifs (plutôt plus que moins), la plupart du temps inadaptés aux us et coutumes de la vie sociale, naviguent à vue dans notre monde déraisonnable.Bonne nouvelle pour les amateurs de cinéma soumis à rude épreuve depuis un an et privés d’exclusivités excitantes depuis fin octobre : la plateforme " arte.tv " permet de redécouvrir en accès libre jusqu’au 30 avril cinq pépites de Kaurismaki : “Au loin s’en vont les nuages”, “Ariel”, “La vie de bohème”, “La fille aux allumettes” et “L’homme sans passé”. Ce dernier film, un des monuments de la carrière du metteur en scène, slalome, excusez du peu, entre fable sociale, précipité politique, comédie, drame et mélodrame. En racontant la triste histoire d’un anonyme qui, agressé à Helsinki par une...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?