Aix-en-Provence : La bande dessinée investit les rues pour les Rencontres du 9e art

François Maliet
·1 min de lecture

Culture - Privé de lieu d’exposition, le festival Rencontres du 9e art prend ses quartiers dans l'espace public

Réagir, s’adapter, innover, anticiper… Et s’adapter encore en fonction de mesures sanitaires fluctuantes. Annulé en 2020 pour cause de premier confinement, le festival de bande dessinée les Rencontres du 9e art d’ Aix-en-Provence a tenu cette année à être présent coûte que coûte. Et pour cela, il passe par la voie publique. Après une exposition accrochée dans les cinémas de la ville et consacrée à des affiches de films inachevées, les dessins investissent la rue.

Exposition consacrée au cinéma

Depuis mercredi, les douze colonnes Morris du centre-ville sont occupées par des œuvres originales de Stéphane Trapier, artiste que connaissent bien les amateurs de dessin de presse et de bande dessinée humoristique. Encore une fois, le 9e art flirte avec le 7e, puisque cette « exposition » inhabituelle est consacrée au cinéma.

Avec Cinepresque, Trapier revisite douze films où « Batman et Robin croisent John Wayne, Liz Taylor chante du Bashung, Frankenstein siffle Joe Dassin et Tarzan fait son coming out ». Et pour rester d’actualité, les références au Covid, aux gestes barrières et au télétravail ne sont jamais bien loin. Avec l’objectif – a priori réussi – de faire sourire le passant.

Investir la chaussée

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : Temple de la BD indépendante, « Même pas mal » continue de faire découvrir des auteurs de la contre-culture
Bordeaux : Après les Champs-Elysées, les chats de Geluck attendus sur les quais
Rennes : Jeff Koons, Damien Hirst… Pinault exposera la crème de l’art contemporain tout l’été