Les aisselles poilues de Halsey en Une de "Rolling Stone" ont mis tout le monde d'accord

Valentin Etancelin
halsey aisselles

BEAUTÉ - Connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, la chanteuse américaine Halsey est aussi une fervente militante du “body positive”, un mouvement en faveur de l’acceptation de soi. Elle le démontre une fois de plus en Une du numéro du mois de juillet du magazine Rolling Stone.

Sur son compte Instagram, le bimensuel a partagé une photo de cette couverture jeudi 20 juin. On y aperçoit la jeune femme de 24 ans dans un débardeur blanc, les mains derrière la tête. Sa pose nous dévoile les dessous de ses bras et les quelques poils qui s’y trouvent. Les éditeurs ne les ont visiblement pas retouchés.

L’interprète de “Without Me” a, elle aussi, publié le cliché sur son profil Instagram. Rapidement, ses fans l’ont félicité pour l’initiative, y compris certaines célébrités comme la chanteuse Demi Lovato. “Il y a tellement de choses positives à dire sur cette photo que je ne sais pas par où commencer”, écrit en commentaire cette dernière. “Puissant”, a de son côté ajouté le DJ Steve Aoki.

Le reste des abonnés de Halsey a l’air d’être du même avis. “J’aime tellement le fait que ses aisselles n’aient pas été photoshopées, ça me rend si heureuse”, s’enthousiasme une internaute. “Montrez-nous des poils sous les bras, poursuit une autre. C’est une chose dont on ne doit pas avoir honte ni être dégoûté. C’est naturel. J’espère qu’un jour ce sera normal et que nous, les femmes, pourrons vivre avec.”

Comme elle, certaines célébrités tentent tant bien que mal de faire accepter au reste du monde leurs aisselles poilues. C’est le cas de la fille de Madonna. Dans une publicité pour la marque Converse ou sur le tapis rouge, Lourdes Leon s’affiche fièrement au naturel. Une démarche que sa mère lui a sans doute inculquée, comme nous le rappelle cette photo d’elle partagée il y a quelques années.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post