Aisne : un bûcheron meurt écrasé par un arbre qu'il avait lui-même coupé

Alors qu’il effectuait son premier jour de travail sur une parcelle privée située à Cœuvres-et-Valsery (Aisne), lundi 20 juin 2022, un bûcheron bulgare de 34 ans a perdu la vie. Il a été écrasé par un arbre qu’il avait commencé à tronçonner. (Getty Images/iStockphoto)

Le 20 juin, sur une parcelle privée située à Cœuvres-et-Valsery, un bûcheron bulgare est décédé suite à la chute d’un arbre qu’il avait préalablement découpé.

Cinq bûcherons bulgares avaient prêté main forte ce lundi 20 juin lors d’une opération de coupe en forêt. L’un d’eux, un homme de 34 ans, a été écrasé par un arbre qu’il avait partiellement découpé rapporte l’Union.

Il aurait tourné le dos à cet arbre et aurait commencé la découpe d’un autre. C’est alors que le tronc lui est tombé dessus. Son casque vissé sur les oreilles, il n’a pu entendre les cris d’alerte de ses camarades.

Une pénurie de main-d’oeuvre

Dépêchés rapidement sur les lieux, le groupe d’intervention n’a pu ranimer le pauvre homme. C’était son premier jour de travail sur ces lieux et il n’était peut-être pas assez expérimenté.

Toujours selon L’Union, les bûcherons étrangers sont de plus en plus appelés pour suppléer les insuffisances du secteur au risque d’employer des hommes en manque d’expérience.

VIDÉO - Travailleurs étrangers : l'UE appelle à plus de contrôles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles