Airbnb se retire des colonies de Cisjordanie provoquant la colère d'Israël

1 / 2

Airbnb se retire des colonies de Cisjordanie provoquant la colère d'Israël

AirBnB ne proposera plus de logements dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. Israël menace la plateforme américaine de sanctions.

La plateforme de réservation de logements en ligne Airbnb a annoncé lundi qu'elle renonçait à faire des offres dans les colonies israéliennes de Cisjordanie occupée, provoquant des menaces de sanctions de la part d'Israël.

La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis plus de 50 ans. Les colonies qui y sont construites par Israël sont considérées comme illégales par la communauté internationale qui  les voient comme l'un des principaux obstacles à la paix.

"Nous avons conclu que nous devrions retirer de nos listes les logements dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée qui sont au coeur de la dispute entre Israéliens et Palestiniens", a indiqué dans un communiqué Airbnb.

"Nous savons que des gens vont être en désaccord avec cette décision et nous respectons leur perspective. C'est une question controversée", a souligné le texte.

Une décision "honteuse et malheureuse"

La plateforme indique que 200 logements sont répertoriés dans les colonies, mais ne précise pas quand cette mesure entrera en vigueur.

Le ministre israélien du Tourisme Yariv Levin a immédiatement dénoncé dans un communiqué cette décision "honteuse et malheureuse". "Notre ministère a commencé à préparer des mesures immédiates pour limiter les activités d'Airbnb" en Israël.

Il a ajouté qu'il comptait lancer un programme pour encourager la location de courte...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi