Airbnb : une maison vandalisée près de Bordeaux

Alexandre a retrouvé sa petite maison de Floirac, près de Bordeaux (Gironde) complètement vandalisée et saccagée après une location sur Airbnb. Il a du mal à s’en remettre : il ne s’est pas méfié des deux jeunes filles, d’apparence calme, qui ont loué son logement. "Le logement était sans dessus-dessous, il y avait les tables basses dans les murs, des taches de vin partout (...) tout a été pillé, la télé, tout l'électroménager, les carreaux et la plaque à induction cassés". Ces deux étudiantes devaient soi-disant venir passer un concours à Bordeaux. "Les voisins m’appellent à minuit, 1 heure du matin, pour me dire qu’il y a trente personnes dans l’appartement, que ça crie dans tous les sens, que ça tape dans les meubles", raconte le propriétaire. Les auteurs risquent 3 à 7 ans de prison La plateforme Airbnb permet de se faire indemniser, mais le propriétaire doit également porter plainte. Les personnes à l’origine de ces dégradations encourent de 3 à 7 ans d’emprisonnement selon les circonstances. En 2012, sur la même commune, une autre maison avait été saccagée dans des conditions similaires. Le préjudice avait été estimé à 43 000 euros.