Air New Zealand raille le prince Harry après une incohérence dans ses mémoires

"Voici la #SussexClass, apparemment bientôt disponible": la compagnie aérienne Air New Zealand a lancé une petite pique vendredi au prince Harry, selon qui sa femme Meghan Markle a réservé en 2018 un vol... jamais opéré par cette compagnie.

Dans ses mémoires intitulées "Le Suppléant", Harry affirme que Meghan a réservé un vol Mexique-Angleterre pour son père Thomas Markle en 2018.

"Nous lui avons dit, +quitte le Mexique maintenant: un tout autre niveau de harcèlement est sur le point de s'abattre sur toi, donc viens en Grande-Bretagne. Maintenant+", écrit le prince dans son livre publié mardi.

"Air New Zealand, première classe, réservé et payé par Meg", détaille-t-il.

La compagnie aérienne a réagi en affirmant qu'elle n'opérait pas cette ligne entre les deux pays et que ses services haut de gamme s'appelaient "Business Premier" et non première classe.

"Voici la #SussexClass, apparemment bientôt disponible", a raillé Air New Zealand sur Facebook et Twitter, en référence aux titres de noblesse du couple.

Harry et Meghan ont abandonné leurs devoirs envers la royauté en 2020 et déménagé aux Etats-Unis. Depuis, leurs relations avec la famille royale d'Angleterre sont très tendues.

La réconciliation semble d'autant plus impossible depuis la publication des mémoires d'Harry, que beaucoup considèrent encore plus explosives que prévu.

Au-delà de la référence à Air New Zealand, "Le Suppléant" contient un certain nombre d'incohérences, comme un cadeau offert par la Princesse Diana à Harry en 1997, mais qui n'a pas existé avant 2001.

cf/djw/cwl/tmt/lpa