Air France suspend deux pilotes qui se sont bagarrés en plein vol

A logo of airline company Air France is seen in the Terminal 2E at the Paris-Charles de Gaulle airport in Roissy near Paris, France, July 1, 2022. REUTERS/Sarah Meyssonnier
SARAH MEYSSONNIER / REUTERS A logo of airline company Air France is seen in the Terminal 2E at the Paris-Charles de Gaulle airport in Roissy near Paris, France, July 1, 2022. REUTERS/Sarah Meyssonnier

SARAH MEYSSONNIER / REUTERS

Air France a annoncé la suspension de deux pilotes après une bagarre en plein vol. Image d’illustration.

AVIATION - Ils ne passeront plus leur trajet ensemble. Air France a suspendu de vol deux de ses pilotes à la suite d’une altercation dans le cockpit lors d’un vol Genève-Paris en juin, a-t-on appris lundi 29 août. auprès de la compagnie. « Air France confirme qu’à la suite d’un différend opposant les deux pilotes aux commandes d’un A320 effectuant la liaison Genève-Paris en juin 2022, des gestes inappropriés ont été échangés », indique la compagnie.

« Les pilotes concernés sont à ce jour arrêtés de vol et dans l’attente d’une décision managériale qui statuera sur l’issue et le traitement à donner à l’événement », ajoute-t-elle.

Selon le quotidien La Tribune, qui a révélé l’information, l’incident s’est produit peu après le décollage en phase de montée alors que le copilote a refusé de suivre une consigne. Les deux hommes se sont ensuite empoignés par le col tout en restant à leur poste de pilotage.

« L’incident a pris rapidement fin sans affecter ni la conduite ni la sécurité du vol qui s’est poursuivi normalement », selon Air France, qui rappelle que « la sécurité de ses clients et membres d’équipage est sa priorité absolue ».

Dans un rapport récemment rendu public, l’autorité française responsable des enquêtes sur les accidents d’avions relève la récurrence d’incidents lors desquels les règles de sécurité ont été ignorées par des équipages d’Air France. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) a appelé notamment la compagnie à « remettre le respect des procédures au centre de la culture de sécurité de l’entreprise ».

À voir également sur Le HuffPost : L’épave d’un avion retrouvée sur un glacier suisse 54 ans après son crash

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi