Air France : le SNPL demande aux pilotes de refuser certains vols

·1 min de lecture

Le vaccin reste l’espoir central du monde entier pour venir à bout de la pandémie de Covid-19. Aussi le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d’Air France, a décidé de prendre ses propres mesures, lundi 26 avril. Les pilotes de la compagnie qui n’ont pas encore reçu de vaccin contre le coronavirus sont invités à refuser les vols vers l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Argentine et le Chili, selon les informations de RTL.

Les destinations concernées connaissent actuellement une recrudescence très importante des contaminations. Des variants considérés comme dangereux y sont également présents, notamment le brésilien et le sud-africain. Or actuellement, seules les personnes âgées de plus de 55 ans peuvent prétendre à la vaccination. Ainsi, nombre de pilotes et membres du personnel d’équipage ne sont pas immunisés contre le coronavirus. Ces derniers doivent d’ailleurs parfois rester plusieurs heures dans ces pays, lors d’escales, avant de repartir. Le risque de contamination est donc présent, selon le SNPL.

>> A lire aussi - Covid-19 : vers un assouplissement du port du masque pour les personnes vaccinées ?

Pour ne plus avoir à refuser ces trajets, les pilotes du syndicat réclament que leurs emplois soient intégrés à la liste des professions prioritaires pour l’accès à la vaccination. D’après les informations obtenues par RTL, le gouvernement et le syndicat des pilotes continuent de dialoguer, mais le ministère des Transports de Jean-Baptiste Djebbari n’avait toujours pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccin Spoutnik V : le refus du Brésil est “politique”, Moscou dénonce l’ingérence américaine
Signalements de ventes forcées chez Darty, les arrêts de travail dont vous pouvez bénéficier si vous êtes contraint de garder vos enfants… Le flash éco du jour
Des Youtubeurs parviennent à louer une maison de poupées sur Airbnb
L’éleveur refuse de démonter sa bergerie dans la baie du Mont Saint-Michel
Espagne : les fêtes de Pampelune annulées pour la deuxième année de suite