Air France : les bases régionales de Marseille, Nice et Toulouse menacées

Alexandra Vuilglio va-t-elle devoir faire ses cartons ? Cette hôtesse de l'air à Marseille (Bouches-du-Rhône) se pose la question tous les jours. Car Air France, sa compagnie, souhaite fermer sa base et faire revenir tout son personnel naviguant à Paris. "C'est tout ce qui est au niveau organisation familiale, personnelle, qui engendre des complications", regrette-t-elle. "Cela va être très compliqué pour moi psychologiquement." "On est atterrés" En plus de Marseille, Nice (Alpes-Maritimes) et Toulouse (Haute-Garonne) pourraient être concernés. 329 personnels naviguant commerciaux et 109 pilotes travailleraient désormais depuis la capitale. L'objectif de ces fermetures est de faire des économies sur le réseau national. Les salariés sont inquiets des répercussions sur leur vie privée. "C'est très dur car j'ai des parents âgés qui sont en soins, donc 85 ans et 80 ans. Pour moi, ça va être difficile de remonter à Paris, de m'absenter cinq jours d'affilés. On est atterrés", se désole Stéphane Pasqualini, steward depuis 20 ans.