Ain : un an de prison ferme pour un père jugé coupable d'avoir secoué son bébé de cinq mois

Un père de famille condamné à de la prison ferme pour avoir violenté son bébé de cinq mois (Getty Images)

Âgé de 38 ans et père de quatre enfants, l'accusé n'avait aucun antécédent judiciaire avant cette condamnation à deux ans de prison, dont un avec sursis.

Son grave dérapage lui vaudra un séjour derrière les barreaux. Récemment jugé à Bourg-en-Bresse (Ain), un homme âgé de 38 ans a été reconnu coupable d'avoir violemment secoué son bébé, alors âgé de cinq mois, mettant en danger la vie du nourrisson.

Selon Ouest France, qui reprend des informations du Progrès, l'affaire est partie d'une consultation pédiatrique pratiquée en octobre 2020 sur le bébé en question, au cours de laquelle les médecins ont établi que ce dernier "présentait les symptômes du 'bébé secoué'".

Un signalement émis par des médecins

Les professionnels de santé ont donc fait un signalement auprès de la police et des services sociaux, déclenchant l'ouverture d'une enquête qui a rapidement mis en cause le père du nourrisson, un trentenaire déjà papa de trois autres enfants.

Présenté devant la justice, le père de famille a reconnu les faits et expliqué que l'incident s'était produit en milieu d'après-midi, alors que, devant sortir pour aller chercher ses trois autres enfants à l'école, il venait de réveiller son bébé âgé de cinq mois.

Un an et demi après les faits, l'enfant se porte bien

Sous pression et agacé par les pleurs incessants de ce dernier, le père de famille a alors perdu toute lucidité. "Je l’ai pris par les épaules et je l’ai secoué", a-t-il ainsi avoué devant le tribunal. Mal en point, le nourrisson a perdu connaissance. "Je pensais l'avoir perdu", affirme l'accusé, qui a également reconnu devant les juges que ce quatrième et dernier enfant n'était "pas forcément désiré" au départ.

Finalement, plus d'un an et demi après les faits, l'enfant s'est remis de ses blessures et se porte bien. Pour sa part, le papa, dont le casier judiciaire était vierge, a été reconnu coupable de "violence suivie d’une incapacité temporaire de 10 jours", selon Le Progrès. En conséquence, l'accusé a été condamné à une peine de deux ans de réclusion criminelle, dont un avec sursis.

VIDÉO - Le syndrome du bébé sécoué, un diagnostic difficile

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles