«On aimerait aller dans le milieu ordinaire» : le difficile parcours d'intégration des travailleurs handicapés

À quand le plein emploi pour les personnes handicapées ? C'est le thème de la semaine européenne pour l'emploi des personnes en situation de handicap qui s'ouvre ce lundi. Pour cette 26e édition, le défi est immense. Les personnes en situation de handicap ont deux fois plus de mal à trouver un emploi, avec un taux de chômage deux fois plus important que le reste de la population, à hauteur de 14%. Pour s'en sortir, elles peuvent compter sur l'aide des Esat, les établissements et services d'aide par le travail.

>> LIRE AUSSI - Emploi : où en est-on du travail des handicapés en France ?

Rejoindre le milieu ordinaire

Dans le 16e arrondissement de Paris, l'ambiance est studieuse dans l'atelier couture. Sirine, une jeune handicapée psychique, présente la production de ses collègues destinés à la grande distribution. "Ils sont en train de faire les sacs à doudous et de préparer les ourlets par les côtés", explique la jeune femme au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi le taux de chômage des personnes en situation de handicap est si élevé en France ?

Pour Sirine et les 140 personnes accueillies sur place, l'Esat est une passerelle vers le milieu professionnel ordinaire. "Le but, c'est de les professionnaliser, de les aider à avoir un métier en main et de pouvoir aller dans le milieu ordinaire, c'est-à-dire l'entreprise", détaille Aude de Clermont-Tonnerre, directrice de l'établissement.

Des entreprises encore trop frileuses

De son côté, Céline travaille au salon d...


Lire la suite sur Europe1