Aides de l'Etat: le gouvernement sème le doute sur la baisse de rémunération des dirigeants

1 / 2

Aides de l'Etat: le gouvernement sème le doute sur la baisse de rémunération des dirigeants

Quelles conditions doivent remplir les entreprises pour bénéficier des aides de l'Etat? "Il est clair qu'il n'est pas envisageable que l'Etat soutienne en trésorerie et en garantie des entreprises qui verseraient du dividende" a ainsi prévenu, devant les députés, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, ce mardi.

"Donc, il y a un engagement de ne pas verser du dividende pour les entreprises ayant recours aux dispositifs d'Etat, de ne pas procéder à des rachats d'actions et de diminuer de 25% la rémunération globale des dirigeants, sinon, ce sera un remboursement avec des pénalités de retard."

Rétropédalage

Baisse de 25% de la rémunération des dirigeants? En réalité, cette mesure ne concerne que les entreprises qui font appel spécifiquement au chômage partiel et non pas celles qui bénéficient des autres aides de l'Etat, précise Bercy à BFM Business.

Le gouvernement reprend ainsi à son compte une décision de l'Association française des entreprises privées (AFEP), qui réunit les 110 plus grandes entreprises privées françaises. Dans un communiqué, publié dimanche dernier, l'AFEP a bien entériné cette proposition en demandant "aux dirigeants mandataires sociaux qui sont restés à leur poste ou qui sont en télétravail de réduire d’un quart (-25%) leur rémunération globale qui leur sera versée en 2020 pour la durée où des salariés de leur entreprise seront en...Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi