Fin progressive des aides : "Nous irons moins vite pour les secteurs en difficulté", assure Olivier Dussopt

·1 min de lecture

Alors que la vie reprend peu à peu son cours grâce à l'amélioration des conditions sanitaires, le gouvernement ne compte pas relâcher trop tôt l'effort de soutien aux entreprises. Le projet de loi de finances rectificative (PLFR), qui sera présenté le 2 juin en conseil des ministres, comprendra ainsi 15,5 milliards d'euros supplémentaires pour financer les aides d'urgence mises en place l'an dernier. Invité samedi d'Europe 1, le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt est revenu sur ces aides exceptionnelles, et assure que le gouvernement restera au chevet des entreprises le temps qu'il faudra. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 29 mai

"Tant qu'il y a des contraintes qui pèsent sur les entreprises, nous répondons présent,", assure-t-il. Et pour la fin progressive de ces aides, "nous irons beaucoup moins vite pour les secteurs qui connaissent encore des difficultés", précise le ministre. Par exemple, "tant que nous maintenons des restrictions sur l'activité des restaurateurs, il faut les aider, tant que nous maintenons la fermeture des discothèques, il faut les accompagner". 

"Tant qu'il y a des contraintes, nous répondons présent"

"Nous avons fait le choix du quoi qu'il en coûte, qui est la seule réponse possible pour garder notre économie à flots", assume aujourd'hui le membre du gouvernement. "Nous mettons en œuvre ces moyens, et tant que la crise est là, tant qu'il y a des contraintes qui pèsent sur les entreprises, n...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles