Aider Marseille sera "bon pour le pays" assure Macron

·1 min de lecture

Présentant son plan «Marseille en grand» jeudi dans la cité phocéenne, le président de la République a assuré qu'aider la ville était «un devoir de la Nation».

Emmanuel Macron «assume complètement» : il faut aider Marseille, c'est même un «devoir de la Nation». Promettant d'importants moyens pour lutter contre la délinquance, investir dans les écoles et lutter contre l'habitat délabré, le président de la République a présenté jeudi en fin d'après-midi un vaste plan intitulé «Marseille en grand» pour répondre aux «défis» qu'affronte la ville, un train de mesures qui sera «bon pour le pays tout entier». Il a revendiqué une «modernisation à marche forcée».

Son discours, durant lequel il n'a pas hésité à employer un «je» entretenant une confusion entre sa personne et l'Etat («Si je laisse les écoles se débrouiller...»), a été un temps interrompu par une averse, qui a suscité l'hilarité de l'audience et forcé le président à se saisir d'un parapluie. «Il faut venir à Marseille pour avoir de la pluie», a plaisanté le chef de l'Etat. «Normalement, moi, je trimballe le beau temps...», a-t-il ajouté, avant de reprendre son propos parce que «le sujet est important».

Emmanuel Macron a dû ouvrir un parapluie, jeudi, pendant son discours à Marseille.
Emmanuel Macron a dû ouvrir un parapluie, jeudi, pendant son discours à Marseille.

Emmanuel Macron a dû ouvrir un parapluie, jeudi, pendant son discours à Marseille. © POOL / AFP (...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles