Comment aider son cerveau à lâcher prise et à se refaire une santé pendant les vacances

·1 min de lecture

La période estivale qui s'ouvre devrait permettre aux chanceux qui partiront en vacances de recharger leurs batteries, en soufflant au bord de la mer, au pied des montagnes ou au fond d'une campagne. Si généralement quelques jours suffisent pour se débarrasser de la fatigue physique, la lassitude intellectuelle et psychologique est quant à elle plus pernicieuse. Elle n'a certainement pas manqué de s'accumuler au fil de cette année si particulière, durant laquelle beaucoup de Français ont dû jongler entre le télétravail et les enfants, tout en gérant les angoisses liées au contexte sanitaire. Et si vous profitiez (aussi) de ces vacances pour chouchouter votre cerveau, seul, en famille ou entre amis ?

Invité vendredi de Sans Rendez-vous sur Europe 1, Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille et directeur de la fondation Alzheimer, a détaillé quelques petites habitudes pour prendre soin de ses méninges… sans se casser la tête ! 

>>Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Privilégier les poissons gras

Un cerveau en forme, c'est un cerveau qui est bien nourri grâce à une alimentation équilibrée. "On se rend compte que toutes les personnes qui consomment ce qu'on appelle un régime méditerranéen, ou régime crétois, ont généralement beaucoup moins de troubles de la mémoire en vieillissant et même, dans certains cas, moins de maladies d'Alzheimer", relève Philippe Amouyel.

Privi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles