Aide médicale d'État: seul un sans-papiers sur deux y a recours

1 / 2

Aide médicale d'État: seul un sans-papiers sur deux y a recours

Seul un migrant en situation irrégulière sur deux, éligible à l'Aide médicale d'État, en profite pour accéder aux soins, révèle une étude sur le profil des bénéficiaires de l'AME dévoilée ce mercredi.

Dispositif complexe

Les quelque 318.000 sans-papiers utilisant ce dispositif, qui ouvre la prise en charge médicale des personnes en situation irrégulière sur le sol français depuis au moins trois mois, ne représentent que 51% des éligibles, souligne l'étude "Premiers pas" de l'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes) et l'université de Bordeaux. 
    
Ces résultats, fondés sur une enquête réalisée à Paris et dans l'agglomération bordelaise en 2019 auprès de 1223 étrangers, "suggèrent que la plupart des migrants ont peu de connaissances de l'AME et n'ont pas tous la capacité à se saisir d'un dispositif complexe". "Même après cinq années ou plus de résidence en France, 35% (...) n'ont pas l'AME."

51% en bénéficient

Au total, "seules 51% des personnes qui y sont éligibles bénéficient" de cette aide. En l'absence de données en France sur les sans-papiers, le nombre de bénéficiaires de l'AME sert traditionnellement de statistique pour mesurer leur présence sur le territoire.

"Ça objective le fait qu'il y a plutôt 600.000 sans-papiers que 300.000 en France", explique à l'Agence France Presse le professeur Jérôme Wittwer, coauteur du rapport.

"Cette étude permet de ramener des...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi