Publicité

Aide humanitaire en Syrie: l'ONU n'a récolté que 8 millions sur les 4 milliards de dollars nécessaires

Le coordonnateur résident des Nations unies pour les affaires humanitaires en Syrie, Adam Abdel Mawla, a annoncé vendredi 22 mars qu'au moins 12,9 millions de personnes souffraient d'insécurité alimentaire. Le pays reste déchiré par la guerre depuis 2011 et affecté par des sanctions internationales et occidentales.

Avec notre correspondant régional, Paul Khalifeh

En un an, le nombre de Syriens dépendant d’une aide alimentaire pour subvenir à leurs besoins vitaux a augmenté d’1,5 million de personnes, passant à 16,7 millions d’individus. Parmi ces personnes en détresse, presque 13 millions ne mangent pas à leur faim, 7 millions sont déplacées à l’intérieur de la Syrie et autant sont réfugiées à l’extérieur, notamment dans les pays voisins.

Adam Abdella a indiqué que le conflit syrien demeure « l'une des crises les plus sanglantes pour les civils au monde ». Depuis son déclenchement en 2011 dans le contexte du Printemps arabe, la guerre en Syrie a fait plus de 507 000 morts, déplacé des millions de personnes et plongé le pays dans une crise économique et humanitaire majeure.

L'inaction signifierait qu'au moins 2,5 millions d'enfants pourraient être privés d'école, et environ 2,3 millions de femmes en âge de procréer pourraient « perdre l'accès aux soins vitaux de santé reproductive et maternelle », a-t-il indiqué.


Lire la suite sur RFI