Une aide de 480 € pour les locataires de Seine-Saint-Denis en difficulté

Errard, Guillaume
Vue générale de Bobigny (Seine Saint-Denis). / Jacky D/Shutterstock

Le département francilien lance ce fonds en complément du Fonds de solidarité logement jugé moins efficace pour les demandes urgentes.

Malgré les aides publiques (Fonds de solidarité logement, prise en charge des salaires), de nombreux ménages peinent encore à payer leur loyer. Territoire le plus pauvre de la métropole, la Seine-Saint-Denis s’apprête à lancer une aide d’urgence pour éviter «le risque d’endettement locatif». Un dispositif similaire et cumulable avec celui du gouvernement lancé il y a trois semaines.

» LIRE AUSSI - Une aide de 150 euros pour ceux qui ont du mal à payer leur loyer ou leur crédit

Pourquoi ce lancement tardif? La Seine-Saint-Denis reconnaît à demi-mot que le FSL, géré par les départements, n’est pas forcément très efficace pour les demandes d’urgence. Les délais d’instruction sont trop longs - plusieurs mois - alors qu’ils seront réduits à un mois maximum (dès que le dossier est déposé) pour cette nouvelle aide. Un gain de temps non négligeable notamment pour les 2500 ménages de Seine-Saint-Denis dont l‘impayé moyen a grimpé à 500 euros pendant le confinement.

D’un montant de 480 euros en moyenne, cette aide ne devra pas excéder 60% du loyer du ménage. Effective à partir du 9 juillet, elle concernera les locataires tant du public du privé et ne sera versée qu’une seule fois d’ici la fin de l’année. Pour en bénéficier, ils doivent avoir perdu plus de 20% de leurs ressources entre mars et mai, et leur taux d’effort (consacré au paiement du loyer) doit avoir été supérieur à 30% avant le confinement et/ou de plus de 40% au moment de la demande. L’aide sera versée directement au bailleur qui la déduira du loyer des ménages concernés.

» LIRE AUSSI - Logement: la Seine-Saint-Denis demande plus de moyens à l’État

Actuellement doté d’un peu plus de trois millions d’euros - dont 2 millions mobilisés par le département -, ce fonds exceptionnel peut bénéficier à un peu plus de 6000 ménages. Stéphane Troussel, président PS de la (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Un loyer peut-il être augmenté lorsque le locataire change?
Le flop de l’encadrement des loyers à Paris