Aide à la rentrée, dispositif « gros rouleurs » … Ce que le gouvernement prévoit pour le pouvoir d’achat

© AFP

Une nouvelle aide à la rentrée. Pour faire face à l’inflation, la Première ministre Élisabeth Borne a annoncé mardi sur l’antenne de France Bleu le versement d’une nouvelle aide à partir de la rentrée de septembre, versée directement sur le compte en banque des ménages. Le montant, qui n’a pas encore été précisé, tiendra compte du nombre d’enfant(s) et de la composition de la famille, a également détaillé la cheffe du gouvernement, sans indiquer le nombre de citoyens concernés par la mesure. Cette première aide contre l’inflation pourrait néanmoins s’élever à « 150 euros », a indiqué Dominique Chargé, président de la coopérative agricole lors d’une conférence de presse conjointe avec la FNSEA sur le chèque alimentaire.

Une « réflexion » sur le chèque alimentaire. Avec cette aide versée en une fois sur le compte en banque des ménages les plus modestes, le gouvernement opte ainsi pour deux aides distinctes et ouvre une « réflexion » sur le chèque alimentaire . Elle portera sur la création d’« un dispositif ciblé pour permettre à tous les Français d’accéder à des produits de qualité, des produits bio », a expliqué Élisabeth Borne. Le chèque alimentaire est une promesse de campagne du candidat Macron, qui figurait déjà parmi les propositions de la Convention citoyenne et qui est inscrite dans la loi Climat et Résilience depuis l’été 2021, sans jamais avoir été mise en place.

Lire aussi - Plan « Robin des bois », projet de loi : que proposent les partis sur le pouvoir d’achat ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles