« Aide à mourir » : Les députés entrent dans le vif du projet de loi

parlement - Les 71 membres de la commission spéciale de l’Assemblée nationale vont se pencher pendant une semaine sur les quelque 1.900 amendements déposés par des élus de tous bords

Les députés donnent le coup d’envoi lundi de l’examen du projet de loi sur la fin de vie, qui prévoit d’ouvrir pour la première fois en France une « aide à mourir » pour certains patients, une réforme sociétale attendue mais aussi source d’inquiétudes.

Les 71 membres de la commission spéciale de l’Assemblée nationale vont se pencher pendant une semaine sur les quelque 1.900 amendements déposés par des élus de tous bords pour modifier le texte gouvernemental, en prélude à son arrivée le 27 mai dans l’hémicycle.

« Je pense que nous sommes prêts »

Après avoir mené un cycle d’auditions, ils lanceront ainsi à 16 heures un marathon parlementaire qui pourrait durer au moins jusqu’à l’été 2025, estime-t-on du côté de l’exécutif, en fonction du nombre d’allers-retours nécessaires avec le Sénat. « Je pense que nous sommes prêts », a estimé la ministre de la Santé, Catherine Vautrin, jeudi dans Sud Ouest, louant un « texte équilibré » qui « a fait l’objet d’une convention citoyenne, de beaucoup de travaux préalables ».

Son volet le plus sensible instaure la possibilité pour certains patients de demander à un médecin d’être aidés à se suicider, via une substance létale qu’ils s’administreraient eux-mêmes, ou qu(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Fin de vie : Charles Biétry salue le projet de loi pour une « aide à mourir » annoncé par Macron
Fin de vie : L’Eglise et les représentants musulmans s’opposent vivement au projet de loi sur l’« aide à mourir »
Fin de vie : Emmanuel Macron annonce un projet de loi pour une « aide à mourir » sous « conditions strictes »
Fin de vie : Euthanasie, suicide assisté, sédation, aide à mourir… Quelles différences ?
Fin de vie : Conditions, modalités, délais… A quoi ressemblera « l’aide à mourir » imaginée par Emmanuel Macron ?
Fin de vie : Le projet de loi débute son très long parcours à l’Assemblée