Aide à l’Ukraine, Shireen Abu Akleh et Argentine : les informations de la nuit

KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ukraine : l’UE promet 500 millions d’euros d’aide supplémentaire. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a annoncé vendredi que l’Union européenne allait débloquer 500 millions d’euros supplémentaires pour financer l’effort militaire ukrainien, rapporte l’édition européenne de Politico. L’enveloppe totale accordée à l’Ukraine par l’UE atteint désormais 2 milliards d’euros. “L’argent sera versé à travers le fonds européen d’assistance militaire et permettra à l’Ukraine d’acquérir armes et équipements pour combattre l’invasion russe”, précise Politico. Le nouveau train de sanctions européennes, prévoyant notamment la fin des importations de pétrole russe, est en revanche au point mort, la Hongrie refusant toujours d’infléchir sa position.

L’ONU condamne le “meurtre” de la journaliste Shireen Abu Akleh. Dans une rare déclaration unanime, le Conseil de sécurité de l’ONU a “fermement condamné” vendredi “le meurtre le 11 mai de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh”. Les négociations entre diplomates ont été difficiles – la Chine a obtenu le retrait de paragraphes entiers sur la protection des médias, et le texte ne fait aucune référence aux heurts survenus vendredi lors des funérailles de la journaliste – mais l’unanimité du Conseil est remarquable tant elle est “rare dans les dossiers concernant Israël”, remarque Al-Jazeera. L’ONU a également réclamé “une enquête immédiate, approfondie transparente et impartiale” sur le meurtre.

Argentine : un ancien tortionnaire à nouveau condamné à la perpétuité. Miguel Etchecolatz, l’un des plus tristement célèbres tortionnaires de la dictature argentine (1976-1983) a été condamné vendredi à la prison à vie pour la neuvième fois. L’ex-chef de la police de Buenos Aires a été reconnu coupable de “l’enlèvement et de la torture de sept personnes, et du meurtre de trois autres”, rapporte Infobae. Etchecolatz, 93 ans, n’assistait pas à l’audience, hospitalisé pour des accès de “fièvres et de vomissements”. L’un de ses complices, l’officier Julio César Garachico, âgé de 81 ans, a lui aussi été condamné à la perpétuité, mais pourra purger sa peine à domicile, suscitant la fureur des familles des victimes.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles