Ahmed Sylla : découvrez pourquoi il avait refusé de participer à Rendez-vous en terre inconnue !

·1 min de lecture

Lancée en décembre 2004, l'émission Rendez-vous en terre inconnue est rapidement devenue incontournable sur France 5 puis France 2. Incarnée jusqu'en 2019 par son créateur, Frédéric Lopez (qui en reste le producteur), elle est aujourd'hui portée par Raphaël de Casabianca. Pour les people, l'expérience est toujours inoubliable, particulièrement marquante... et nombreux sont ceux qui rêvent de participer un jour au programme, comme cela a été le cas récemment pour Vianney, Nawell Madani ou encore Estelle Lefébure. Pourtant, certains artistes sollicités pour participer à Rendez-vous en terre inconnue ont décliné l'invitation : c'est le cas d'Ahmed Sylla, que les téléspectateurs de France 2 retrouveront ce soir dès 21h05 dans Nos terres inconnues, la déclinaison 100% française de la première émission. Raphaël de Casabianca emmènera son invité dans les Pyrénées.

"S'abandonner et montrer ses vraies émotions n'est pas toujours si facile. Étant de nature très sensible, je craignais d'être trop ému avec Rendez-vous en terre inconnue. J'avais déjà vécu les difficultés du retour après L'Ascension [film sorti en 2017, dans lequel il tient le rôle principal ndlr], tournée au Népal. Si j'ai gardé aujourd'hui le contact avec mon sherpa du film, je repense parfois à tous ces enfants que je ne reverrai jamais. Nos terres inconnues me semblait plus facile à assumer... ", s'est ainsi ouvert le jeune artiste.

Interrogé sur le fait de savoir s'il avait gardé des contacts depuis Nos terres inconnues, (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Affaire des dîners clandestins : le palais Vivienne, domicile de Pierre-Jean Chalençon, perquisitionné par la police
Slimane revient sur un drame qui le hante toujours, l'assassinat de son colocataire
Corinne Masiero dévoile la réaction de son compagnon après son intervention aux Césars
Brigitte et Emmanuel Macron : cette dispute conjugale qui a mis mal à l'aise un invité à l'Élysée
Patrick Juvet : Très touché moralement par la crise sanitaire, il se serait "laissé mourir"