Agustin Galiana (Ici tout commence) : ses révélations exclusives sur Benjamin Baroche, l'acteur qui joue Teyssier

·1 min de lecture

Depuis novembre dernier, Agustin Galiana est l’un des personnages phares d’Ici tout commence, le feuilleton quotidien de TF1, dérivé de Demain nous appartient. Pour les fidèles de la série initiale, pas de réel changement, car ils ont retrouvé au casting des visages déjà emblématiques comme Clément Rémiens ou Vanessa Demouy. Mais parmi les nouveaux venus, le rôle tenu par le comédien d'origine ibérique qui campe Lisandro, le prof de service en salle de l’Institut, est devenu incontournable ! Dans la série, on ne peut pas dire que tous les personnages reçoivent les mêmes faveurs de la part du public. Il en est même un qui s'attire parfois les foudres des téléspectateurs, et c'est Benjamin Baroche. Dans les colonnes du Parisien, ce vendredi 19 mars, celui incarne le chef Emmanuel Teyssier, un enseignant redoutable, n'a pas hésité à révéler certains messages qu'il reçevait. « J'ai quand même eu une retraitée de l'enseignement qui m'a dit que de jouer le personnage de Teyssier était minable ! », a-t-il expliqué.

Agustin Galiana s'est prêté au jeu des questions des fans de la série pour Télé Loisirs. Il va sans dire que la plupart de celles-ci ont tourné autour de l'ambiance sur le plateau. Et contre toute attente, le comédien avec lequel Agustin Galiana s'entend le mieux, c'est Benjamin Baroche !

"Je m'entends très bien avec Benjamin Baroche, qui joue Emmanuel Teyssier. C'est quelqu'un qui est très différent de son personnage. On adore détester son personnage. Dans la vraie vie, c'est (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Grégory Basso fauché ? L'ancien "millionnaire" se confie sur sa période de disette
Manon Azem (Un homme d'honneur) : qui est le célèbre compagnon de l'actrice ?
Bernard Montiel en colère : son gros coup de gueule sur Instagram
VIDEO Singuila se confie sur le racisme qu'il subit au quotidien
Estelle Dossin (Mariés au premier regard) : la psychologue répond aux critiques sur l'aspect scientifique du programme