Agroalimentaire : le géant des pâtes, Panzani, bientôt racheté ?

C’est une marque qui réveille de nombreux appétits : Panzani. Le groupe espagnol propriétaire de la marque serait prêt à céder son activité. En cause : la hausse des coûts de production qui influent sur l’ensemble du marché. C’est le cas à Chambéry (Savoie), dans une usine où se sont rendus les journalistes de France Télévisions. Si les ventes d’Alpina Savoie ont augmenté de 10%, la réorganisation de la production a coûté cher. "Il a fallu s’organiser pour produire dans des conditions de 'Covid', donc avec des personnes qui par exemple n’étaient pas disponibles parce qu’elles gardaient leurs enfants, et donc un recours à l’intérim qui a engendré une baisse de notre performance", explique Jean-Philippe Lefrançois, directeur général d’Alpina Savoie. Cinq producteurs de blé français prêts à investir ? Autre poste de dépense à la hausse : le prix du blé, la matière première des pâtes. Pour contrer ces coûts supplémentaires, certains acteurs du marché souhaiteraient mettre la main sur Panzani. C’est le cas du fabricant Lustrucru. En rachetant l’activité, la marque française pourrait se retrouver en position de force sur le marché européen. Un marché par ailleurs en ébullition. Selon les informations de France 3, cinq producteurs de blé français seraient prêts à s’unir pour racheter la marque.