Agriculture : une très bonne année pour les clémentines corses

Patrick Berghman produit des clémentines biologiques depuis 30 ans. "Très belle récolte cette année. Comme vous le voyez, il y a beaucoup de fruits, on est sur des gros rendements, et suivant le type d’irrigation on a des beaux calibres", assure-t-il. Cette année, son exploitation devrait lui permettre de récolter 30 tonnes à l’hectare, notamment grâce aux progrès techniques de la filière bio. "On a des vergers qui ont plus de 50 ans, […], qui grâce à la taille, qui grâce à la fertilisation, grâce aux soins apportés aux arbres produisent d’une manière acceptable et économiquement rentable", ajoute le producteur. Entre la mandarine et l’orange En Corse, 16% des vergers de clémentiniers sont bio, ou en conversion. Une station de conditionnement dédiée a ouvert en 2019. L’Indication Géographique Protégée (IGP) a été obtenue en 2007, et est depuis devenue le garant de sa typicité, qui fait le succès du fruit dont la Corse est la seule productrice française. Le fruit est né d’un croisement naturel entre la mandarine et l’orange.