Publicité

Agriculture : les ONG environnementales consternées par la "pause" du plan de baisse des pesticides

Si le gouvernement a satisfait les syndicats agricoles majoritaires en acceptant de mettre en "pause" le plan de réduction des pesticides Ecophyto, il va devoir composer maintenant avec la fronde des associations de défense de l'environnement.

Vertement critiqué pour la "pause" annoncée sur le plan de réduction des pesticides, le gouvernement défend l'idée de "sortir de l'écologie punitive", mais ses opposants dénoncent une rupture avec le "quinquennat écologique" promis par Emmanuel Macron.

Après deux semaines de fronde agricole, l'exécutif a mis fin au mouvement au prix de nombreuses concessions. Notamment sur le 4e plan Ecophyto qui fixait un objectif de réduction de 50 % de l'usage des pesticides d'ici 2030 (par rapport à 2015-2017) et que le gouvernement a décidé jeudi de "mettre en pause".

Une "mise à l'arrêt" justifiée par le Premier ministre, Gabriel Attal, "le temps de mettre en place un nouvel indicateur" pour mesurer l'usage des pesticides dans les champs et les vergers.

Les élus écologistes ont aussitôt dénoncé un "recul inacceptable" et "dramatique", tandis que les ONG environnementales se sont inquiétées d'une décision "rétrograde" alors que la protection de la biodiversité et la santé des agriculteurs sont en jeu.

"L'agriculture du siècle précédent en gardant toujours plus de produits dangereux"

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Des lois "contournées" : pourquoi la colère des agriculteurs vise aussi la grande distribution
Les syndicats agricoles appellent à lever les blocages, mais restent vigilants
Pesticides, supermarchés, fiscalité : les nouvelles mesures pour les agriculteurs français