Agriculture : la France renonce à autoriser les néonicotinoïdes pour les semences de betterave

© Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les dérogations pour l’usage d’insecticides sont désormais interdites. Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau , a décidé ce lundi de renoncer à ce type de mesure pour les néonicotinoïdes . Ces insecticides étaient notamment utilisés pour protéger les semences de betteraves sucrières. Mais la France a décidé de s’aligner à une décision de la justice européenne jugeant illégale les dérogations pour ces substances toxiques pour les abeilles.

« Je n'ai aucune intention de balader les agriculteurs et en particulier ceux qui sont inquiets », a déclaré le ministre lors d'un point presse à Paris. Le gouvernement ne proposera donc pas une « troisième année de dérogation sur l'enrobage des semences de betteraves, c'est terminé pour cet élément-là, la décision de la Cour de justice (européenne) est suffisamment puissante pour ne pas instabiliser encore plus le système ». Marc Fesneau veut également « faire activer au niveau européen les clauses de sauvegarde pour qu'il n'y ait pas de distorsion de concurrence », alors que la France est le premier producteur européen de sucre.

Déclin massif des colonies d’abeilles

En effet, cette décision française intervient quelques jours après une mesure européenne. La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a estimé jeudi dernier qu'aucune dérogation concernant les semences traitées aux néonicotinoïdes n'était justifiée. Même si des circonstances exceptionnelles sont invoquées, par exemple pour protéger les betteraves sucrières. Les néonic...


Lire la suite sur LeJDD