Agriculture : du colza génétiquement modifié a poussé en France en 2022 à la suite de « lacunes »

© BEN STANSALL / AFP

Au début de l’année 2022, autour du port de Rouen, des pousses de colza génétiquement modifié, dont la culture est interdite en Europe, ont été découvertes. Cette trouvaille révèle des défaillances dans la surveillance de ces graines légalement importées et transformées en France. Les plants, qui ont depuis été détruits, mais peuvent repousser, ont été repérés en bord de route sur plusieurs kilomètres autour d'une usine qui importe du colza OGM, précise dans un avis publié ce vendredi l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation Anses.

Dans cet avis, l’agence a également constaté des « lacunes » dans le dispositif de surveillance actuel. L’Anses recommande donc de le renforcer pour des zones à risque en termes de dissémination de graines transgéniques (ports, usines, lignes ferroviaires, voies fluviales et routes). La culture des colzas génétiquement modifiés est interdite en Europe. Mais ils peuvent être importés pour être transformés et utilisés sur place. On les retrouve dans certaines huiles alimentaires, la nourriture du bétail ou encore sous forme d’agrocarburants.

L’usine Saipol en cause ?

Les résultats des investigations relient la dissémination des colzas OGM à l'activité d'une usine Saipol, filiale du numéro un français des huiles Avril. Elle est basée dans la zone industrialo-portuaire de Rouen et importe du colza OGM depuis 2016. L'alerte remonte à la fin février 2022, quand l'association Inf'OGM, critique de ces cultures, a découvert des plants de c...


Lire la suite sur LeJDD