Comment les agriculteurs chinois dopent leurs ventes grâce à des clips vidéo

1 / 2

Comment les agriculteurs chinois dopent leurs ventes grâce à des clips vidéo

Jadis modeste apiculteur, Ma Gongzuo roule en BMW depuis qu'il vend son miel via une technique utilisée par un nombre croissant de paysans chinois: diffuser des vidéos montrant l'origine de leurs produits et la vie aux champs. Des clips gages de traçabilité pour des consommateurs de plus en plus exigeants vis-à-vis du contenu de leurs assiettes. Et un moyen pour ces agriculteurs de sortir de la pauvreté - que le Parti communiste au pouvoir espère éradiquer d'ici 2020.          

"Vous en voulez un bout?", demande Ma Gongzuo devant le smartphone tenu par un ami, avant de croquer dans d'appétissantes alvéoles dégoulinantes d'un miel couleur ambre. La scène est diffusée à ses 737.000 abonnés sur Douyin. Installé dans la province du Zhejiang (est), le célibataire est devenu une petite célébrité grâce à ce réseau social aux 400 millions d'utilisateurs, version chinoise de l'application TikTok, qui permet de diffuser des vidéos et de se filmer en direct.  

Diplômé d'une université de Hangzhou, la capitale provinciale, Ma Gongzuo avait commencé en ville à vendre des vêtements sur internet, sans succès. Du coup, il s'est résolu à rentrer dans son village de Hengzhang, entouré de montagnes verdoyantes. "Quand ils m'ont vu revenir, les gens me prenaient pour un bon à rien", raconte l'homme de 31 ans, habillé d'une veste en cuir et chaussé de baskets d'une grande marque américaine. "Ici, on nous répète que seuls des études et un emploi en...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi