Agressions d'élus: Gérald Darmanin annonce une quinzaine d'interpellations sur 300 plaintes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Gérald Darmanin
    Homme politique français
Gérald Darmanin sur BFMTV le 11 janvier 2022 - Capture écran
Gérald Darmanin sur BFMTV le 11 janvier 2022 - Capture écran

876450610001_6291315310001

Le gouvernement veut serrer la vis concernant les agressions d'élus dans le contexte de la crise sanitaire. Quelques jours après les images de violences qui ont ciblé un député à Saint-Pierre-et-Miquelon, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti et le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand se réunissent pour faire un point.

L'objectif est de "partage un certain nombre d'informations" a expliqué Gérald Darmanin sur BFTMV. Celui-ci a par ailleurs expliqué que sur les 300 plaintes déposées dans ce contexte, 15 interpellations avaient eu lieu, en ajoutant que certains suspects étaient liés à plusieurs affaires.

Pas de moyens spécifiques contre les antivax violents

Une semaine après les propos polémiques d'Emmanuel Macron sur les non-vaccinés, le ministre de l'Intérieur a estimé que la hausse des agressions contre les élus n'avait pas de lien.

"L'augmentation des menaces est bien en amont des déclarations du président de la République au Parisien", a estimé Gérald Darmanin.

Il a par ailleurs assuré que dans le cadre de radicalisations violentes, "les services de renseignements renseignent", mais qu'aucun moyen spécifique n'avait été mis en place pour surveiller les antivax. "Le ministère de l'Intérieur ne fiche pas quand on va dans une manifestation d'opinion politique", a-t-il résumé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles