Agression de Yuriy: pour Darmanin, "la République ne peut pas toujours faire le travail des parents"

Hugo Septier
·1 min de lecture
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale à Paris le 19 janvier 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale à Paris le 19 janvier 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

De nombreuses questions se posent toujours, moins de deux semaines après la violente agression dont a été victime le jeune Yuriy dans le quartier Beaugrenelle, dans le XVe arrondissement de Paris. Alors que les investigations se poursuivent afin de comprendre les circonstances du passage à tabac, Gérald Darmanin est revenu sur l'affaire ce mardi à l'Assemblée nationale, dénonçant de nouveau des faits "insoutenables."

"La responsabilité des parents"

Le ministre de l'Intérieur a également donné son avis sur la manière dont il est nécessaire d'agir afin de sortir de ces violences, et du phénomène de bandes, alors que le nombre d'affrontements a augmenté de 22% entre 2018 et 2019 en Ile-de-France, essentiellement dans le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis.

"Le phénomène de bande est pris très au sérieux, d'autant plus compliqué qu'il touche souvent des mineurs. Bien sûr c'est un sujet de police, de justice, mais aussi éducatif, il y a la responsabilité des parents. (...) La République ne peut pas toujours faire le travail que doivent faire les parents", a-t-il détaillé.

En ce qui concerne les faits du 15 janvier dernier, la police poursuit ses recherches et les enquêteurs s'interrogent désormais sur le rôle que la victime aurait pu tenir. Selon nos informations, le jour de son agression, l'adolescent était en effet muni d'un tournevis, dissimulé dans sa poche.

Article original publié sur BFMTV.com