Jean-Jacques Bourdin écarté de BFMTV : l’animateur regrette une décision « unilatérale »

·1 min de lecture
Visé par une plainte pour agression sexuelle, Jean-Jacques Bourdin a été écarté temporairement de l'antenne de BFMTV. 
Visé par une plainte pour agression sexuelle, Jean-Jacques Bourdin a été écarté temporairement de l'antenne de BFMTV.

À la demande de la direction, Jean-Jacques Bourdin s'est retiré « temporairement » de l'antenne de BFMTV. L'intervieweur politique, présumé innocent, est accusé d'avoir tenté d'embrasser de force une ancienne collègue de RMC dans une piscine, lors d'un déplacement professionnel à Calvi (Haute-Corse), en 2013. La plaignante, une journaliste aujourd'hui âgée de 33 ans, a travaillé pendant plusieurs années avec Jean-Jacques Bourdin au sein de la chaîne d'info.

L'animateur n'a pas tardé à réagir. « Je regrette la décision unilatérale du Groupe BFMTV et RMC de me retirer des antennes pour prévenir des risques d'instrumentalisation de la plainte dont je fais l'objet », a écrit le journaliste dans un communiqué transmis dimanche à l'Agence France-Presse par son avocat, en déplorant « que le principe de présomption d'innocence soit ignoré ».

« Cette décision a été prise pour ne pas porter préjudice au fonctionnement quotidien de BFMTV et de RMC », avait indiqué plus tôt dans la journée le groupe dans un communiqué, rappelant que Jean-Jacques Bourdin « conteste vigoureusement les faits dénoncés ». Et d'ajouter : « Ce retrait temporaire de l'antenne permettra d'éviter les instrumentalisations politiques et médiatiques de cette affaire. » Après la révélation de l'affaire dans Le Parisien, la direction d'Altice Média avait soutenu l'animateur de 72 ans, tout en se disant prête à prendre « toutes les mesures qui pourraient s'imposer » en fonction de l'évolution de cette [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles