Agression raciste à Dole : le procès du retraité reporté au 22 juin prochain

·1 min de lecture

Le 21 avril dernier, Adil Sefrioui avait été violemment agressé et insulté de " sale bicot ". Le procès de l'automobiliste accusé, prévu ce vendredi 28 mai, a finalement été renvoyé.

Le procès du septuagénaire poursuivi pour " violences volontaires avec arme et injures racistes " a finalement été renvoyé vendredi par le tribunal de Dole au 22 juin prochain. D’après l’AFP, la magistrate présidant l’audience, saisie dans une composition à juge unique, a estimé le tribunal " incompétent " à statuer car " des injures à caractère racial se jugent dans une composition collégiale ". Conséquence, l’affaire sera finalement jugée le 22 juin prochain à 8 h 45 devant le tribunal judiciaire de Lons-le-Saunier.À cette occasion, les avocats de la victime espèrent obtenir la requalification des faits en " tentative de meurtre ". Contacté au moment des faits par Marianne Adil Sefrioui, électricien à Dole, dans le Jura, racontait alors avoir vécu " un cauchemar "." Il m’a dit ‘bicot, tu passes sous le capot !’"Lors de cette journée du 21 avril, un homme de 72 ans effectuait des photos à proximité de la terrasse de la maison du père de famille. Craignant que l’individu n'immortalise son domicile, l’électricien avait cherché à " obtenir des explications ". Le septuagénaire se serait montré menaçant, selon la version d'Adil Sefrioui : " Il m’a dit ‘bicot, tu passes sous le capot !’ et j’ai tout de suite demandé à ma femme d’appeler la police. " Le père de famille l'avait alors...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Livre : la possibilité de l’autoritarisme en 2022 ?

Des accusations d'agression sexuelle à l'origine du divorce Nike-Neymar

Présidentielle 2022 : pourquoi, cette fois, il faut prendre le RN au sérieux

Le disciple d'un gourou New Age mis en examen pour des agressions sexuelles sur huit victimes

Chasseurs contre animalistes : le match des clientèles électorales avant 2022