Agression homophobe à Paris: l'auteur condamné à 4 mois avec sursis, la victime dénonce une "justice a minima"

·1 min de lecture
Victime d'une agression homophobe, Arnaud Gagnoud écope de sept points de suture et de plusieurs jours d'ITT.  - Capure @ArnaudGagnoud
Victime d'une agression homophobe, Arnaud Gagnoud écope de sept points de suture et de plusieurs jours d'ITT. - Capure @ArnaudGagnoud

C'est "énervé et déçu" qu'Arnaud Gagnoud quitte le tribunal pour enfants de Paris. Ce jeudi s'est tenu le procès de l'homme accusé de l'avoir agressé en pleine rue en 2018 alors qu'il sortait du théâtre avec son compagnon. Le couple a été insulté, menacé et roué de coups par six individus, mais seul l'un d'entre eux a été traduit en justice.

Âgé de 16 ans au moment des faits, le prévenu a été condamné ce jeudi à quatre mois de prison avec sursis pour "violences volontaires", la cour ayant retenu le caractère homophobe de l'agression comme circonstance aggravante. "Il a nié le mobile mais la présidente l'a mis face à ses contradictions, car devant les policiers, il avait avoué qu'il savait qu'on était homosexuels", commente Arnaud Gagnoud, interrogé par BFMTV.com.

"Faible peine"

Et d'ajouter: "J'ai pu moi-même expliquer qu'avant de me frapper, il m'avait regardé dans les yeux et m'avait demandé: 'Vous êtes pédés?'"

Cela étant, le comédien parisien se dit déçu de cette "justice a minima", au vu de la "faible peine" prononcée. Le procureur de la République avait de son côté requis une peine de huit mois d'emprisonnement avec sursis. Arnaud Gagnoud regrette également que les cinq autres individus ayant participé au passage à tabac n'aient pas été renvoyés devant le tribunal.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles