Pour Agnès Pannier-Runacher, «la transition écologique est une priorité de ce gouvernement»

Julie Douxe / News Pictures

La ministre de la Transition Energétique est revenue, samedi 2 juillet sur France Inter, sur le remaniement ministériel à venir dans les prochains jours, la recomposition politique à l’Assemblée Nationale mais aussi les premières mesures écologiques prises par le gouvernement.

Sur le futur remaniement ministériel, Agnès Pannier-Runacher a botté en touche, après qu’Elisabeth Borne et Emmanuel Macron se soient entretenus vendredi 1er juillet : « Je n’ai pas de précisions. C’est au président et à la Première ministre de l’annoncer quand ils seront prêts. L’usage fait que lorsque vous êtes ministre cela peut s’arrêter à tout moment. »

A la question de savoir si un écologiste pouvait faire partie du nouveau gouvernement, la ministre a expliqué que « rien n’est exclu car notre souhait est d’avoir un gouvernement qui puisse porter des projets qui soient votés par l’Assemblée Nationale et le Sénat ; compte tenu de la diversité des groupes représentés à l’Assemblée, être capable d’élargir notre majorité est parfaitement possible. » Elle a ajouté qu’elle « croi[t] surtout au talent des gens » et que la majorité veut « discuter de manière horizontale et avec des parties prenantes. Nous faisons de la politique sur le terrain, avec des élus locaux, les entreprises, les associations. »

Sur l’affaire Abad et sa place au gouvernement, elle a déclaré avoir « toujours été du côté des victimes », que « leur parole doit être entendue » tout en affirmant qu’ « il faut éviter le tribunal médiatique qui peut affaiblir cette parole des victimes et la décision revient à la Première ministre. Nous avons réussi lors du quinquennat précédent de permettre de libérer la parole. » Elle a ensuite clos le sujet : « Je fais confiance à la justice et il appartiendra à la Première ministre de trancher dans un sens ou dans l’autre. »

Agnès Pannier-Runacher a également fait part des premières mesures écologiques prises par le gouvernement : « J’ai présidé cette semaine un conseil européen au Luxembourg : vingt-six Etats à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles