Agnès Buzyn recasée à l'OMS : fin des poursuites judiciaires pour elle ?

·1 min de lecture

Sa nouvelle nomination fait couler beaucoup d'encre. Ce lundi 4 janvier, Agnès Buzyn a déclaré dans une interview accordée à l'Opinion, qu'elle intégrait le cabinet du directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus. L'ancienne ministre de la Santé occupera ce nouveau poste à Genève, en Suisse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette nouvelle a fait l'effet d'une bombe auprès de nombreux internautes, qui n'ont pas tardé à réagir. En effet, cette annonce a fait irruption dans un contexte particulier : il y a plusieurs mois, l'ex-locataire de la rue de Ségur était visée par de nombreuses critiques, concernant sa gestion de la crise sanitaire du Covid-19. Des attaques qui ont conduit à l'ouverture d'une enquête à son encontre, par la Cour de justice de la République (CJR).

Sur Twitter, plusieurs personnes ont tenu à souligner que, selon elles, ses nouvelles fonctions lui permettraient d'échapper à la justice, grâce à une possible immunité diplomatique. "Cerise sur le fiasco, elle pourrait bénéficier d’une immunité diplomatique dans ses nouvelles fonctions !!!", lit-on par exemple sur le réseau social. Pour appuyer leurs déclarations, certains internautes ont cité le projet de loi autorisant l'immunité à certains membres de l'OMS. Un texte récemment adopté par le Sénat et enregistré à l'Assemblée nationale le jeudi 17 décembre. Mais en réalité, Agnès Buzyn ne serait pas totalement à l'abri...

Comme le précise Libération, dans un (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Un gag de plus ?" : le Dr Blachier évoque le problèmes des aiguilles chez Laurence Ferrari
Sarah Biasini fait découvrir sa mère Romy Schneider à sa fille d’une émouvante façon
Inceste, suicides de ses parents... Evelyne Pisier "allait très mal" : "On avait peur qu’elle se tue"
VIDEO - Olivier Véran "arrogant, incompétent", il en prend pour son grade chez Pascal Praud
Melania Trump : retour sur les looks des First ladies au bal d'investiture