Un agent du fisc séquestré et tué pendant un contrôle dans le Pas-de-Calais

© SICCOLI PATRICK/SIPA

Un agent du fisc de 43 ans a été tué mardi après avoir été séquestré avec une collègue dans le cadre d'un contrôle fiscal chez un brocanteur de Bullecourt (Pas-de-Calais), qui s'est ensuite donné la mort. La victime, inspecteur principal des finances publiques, a été retrouvée morte "probablement à la suite de coups de couteau", a affirmé le parquet d'Arras dans un communiqué.

L'inspectrice "qui l'accompagnait, très choquée, a été prise en charge par les secours. Ses jours ne sont pas en danger", a-t-il ajouté. Tous deux "procédaient à une intervention à domicile pour effectuer une vérification de la comptabilité" de l'entreprise d'un homme de 46 ans, qui les auraient alors séquestrés et ligotés, est-il précisé dans le communiqué.

"Le mis en cause se serait donné la mort par arme à feu", selon le parquet. "Cet homme faisait simplement son travail (...) Aujourd'hui, il n'est pas revenu. Il a été tué dans le cadre de ce contrôle fiscal", a affirmé le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, qui s'est exprimé en milieu de soirée devant le Sénat. La victime était chef de brigade de vérification dans le Pas-de-Calais, a-t-il précisé.

"Serviable" et "intégré"

Selon une source proche de l'enquête l'inspectrice qui l'accompagnait a été retrouvée au domicile du brocanteur "ligotée sur une chaise et profondément choquée". "Au moment de l'arrivée des gendarmes, les deux hommes étaient morts", a précisé une deuxième source proche de l'enquête, soulignant que la gendarmerie ava...


Lire la suite sur ParisMatch