Agen : une information judiciaire ouverte après la mort d’un bébé à la crèche

Photo d'illustration d'enfants à la crèche.  - Credit:Jean-Marc LOOS / MAXPPP / PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Photo d'illustration d'enfants à la crèche. - Credit:Jean-Marc LOOS / MAXPPP / PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Les parents du petit Baptiste espèrent enfin avoir des réponses à leurs questions. Le 25 juillet 2022, leur fils de cinq mois est décédé alors qu'il se trouvait à la crèche, à Agen. Et si le rapport d'autopsie indique que leur enfant a été victime d'un « syndrome de mort subite du nourrisson », le couple s'interroge sur un possible défaut de surveillance, comme l'expliquent nos confrères de France 3. Une crainte à laquelle l'information judiciaire pour homicide involontaire contre X ouverte le 9 novembre par le parquet d'Agen devrait permettre de répondre.

Le matin du drame, la maman de Baptiste avait alerté le personnel de la crèche sur le fait que son enfant essayait de se retourner sur le ventre. Et, quelques jours après la mort de l'enfant, celle-ci avait indiqué auprès d'Actu.fr que « le médecin du Samu qui a réanimé [son] bébé [avait] affirmé avec certitude que lorsqu'il l'a réanimé, il était mort depuis une à deux heures ». Dès lors, les parents se demandent s'il n'y a pas eu un « défaut de surveillance » pendant la sieste de leur nouveau-né. Ainsi, dès le mois d'août, ils ont déposé une plainte contre X pour homicide involontaire.

À LIRE AUSSI« Les couples avec des enfants, et qui travaillent, sont totalement oubliés »

L'ouverture de cette information judiciaire représente « une avancée importante » pour les parents de Baptiste. « La justice a pris conscience qu'il y avait une gravité certaine qui nécessitait de faire appel à un juge d'instruction [...] Lire la suite