Age pivot: "il y a de la place pour la négociation" affirme Bruno Le Maire

1 / 2

Age pivot: "il y a de la place pour la négociation" affirme Bruno Le Maire

Loin d'apaiser les tensions, la présentation du projet de réforme sur les retraites par Edouard Philippe a élargi la fronde syndicale. La CFDT a rejoint le camp des opposants pour marquer son opposition à un allongement de la durée de cotisation via la mise en place d'un "âge d'équilibre".

Ce jeudi, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire cherche à apaiser les tensions. "Il y a de la place pour la négociation, que ce soit sur la pénibilité, que ce soit sur les modalités pour parvenir à l'équilibre", a déclaré Bruno Le Maire sur France 2, appelant les syndicats, en particulier la CFDT, au dialogue.

"Nous proposons l'âge pivot à 64 ans, avec un système de bonus et de malus (...). Est-ce qu'il y a de meilleures solutions ? Peut-être, venons en discuter. Il peut y avoir de meilleures solutions, c'est (aux syndicats) de les apporter. C'est à eux de nous apporter la preuve qu'il existe de meilleures solutions", a estimé le ministre de l'Economie.

"La CFDT a été largement entendue"

Il estime par ailleurs que les syndicats ont été entendus dans leur demande de construire un système de retraite plus juste. "On a bien vu les ouvertures qu'a fait le premier ministre", avec un équilibre demandé pour 2027 et non 2025 comme envisagé initialement, a-t-il encore insisté.
    
"La CFDT a été largement entendue. Largement dans le principe d'une réforme par points, qu'elle réclame depuis des années et des années, et qui est effectivement un gage...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi