Agde : un suspect placé en garde à vue après la décapitation d’une femme

·1 min de lecture
La police judiciaire est en charge d'une enquête sur la mort d'une femme de 77 ans retrouvée décapitée à son domicile d'Agde. (Photo d'illustration)
La police judiciaire est en charge d'une enquête sur la mort d'une femme de 77 ans retrouvée décapitée à son domicile d'Agde. (Photo d'illustration)

L?horreur dans un pavillon d?Agde, dans l?Hérault. Ce mercredi 13 octobre, vers 22 heures, une femme de 77 ans a été retrouvée décapitée à son domicile. Son fils, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, a alerté les secours. Mère et fils s?appelaient tous les jours.

Un suspect qui la « connaissait » a été placé en garde à vue ce jeudi soir. Celui-ci a été interpellé peu avant 21 heures dans la région agathoise. « Il s?agit d?un homme âgé de 51 ans qui connaissait la victime », a indiqué le procureur de Béziers, Raphaël Balland, dans un communiqué. L?homme, qui venait faire des petits travaux chez la victime, a été placé en garde à vue du chef d?assassinat compte tenu des évolutions des investigations « laissant présumer des éléments de préméditation », a poursuivi le magistrat, qui avait précisé plus tôt dans la journée que la piste terroriste n?était pas privilégiée à ce stade.

Du ruban adhésif maculé de sang

La dépouille de la victime, une femme veuve qui vivait seule depuis deux ans, a été retrouvée par les secours dépêchés sur place. L?enquête a été confiée à la police judiciaire de Montpellier. L?auteur du crime n?est pas entré par effraction dans la maison. Le portail extérieur était fermé et la porte d?entrée de la maison non verrouillée.

Le fils s?était connecté au système vidéo de la maison et avait vu une ombre au sol. La tête de la victime était posée sur une table à côté du corps. D?après France Info, du ruban adhésif maculé de sang et des gants en l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles