Afrique du Sud : un transport maritime d’animaux vivants provoque un scandale

Jacques Deveaux

Le cargo Al Shuwaikh vogue actuellement vers le port de Muscat à Oman. A bord, 60 000 têtes de bétail : chèvres, moutons et vaches, qui seront abattues au Koweit. Le bateau a quitté East London, en Afrique du Sud, le 4 octobre dernier et doit atteindre sa destination le 17 octobre. Deux semaines de navigation que ne supporteront pas de nombreuses bêtes, selon les défenseurs des animaux.

Ces derniers, sous la bannière de l’ONG sud-africaine de défense des animaux NSPCA, n’ont pas pu empêcher le départ du cargo, ni son chargement. Ils ont toutefois assisté à l’opération qui a duré quatre jours. Ils ont pu accompagner une inspection du bétail à bord, menée par le directeur des services vétérinaires du ministère de l’Agriculture, le docteur Molefe.

Les conditions à bord étaient horribles, selon le NSPCA. "Sur certains ponts, il y avait des taux dangereusement élevés d’ammoniaque. Des excréments souillaient la nourriture et l’eau des bacs. Les moutons devront supporter ces conditions durant tout le trajet." Malgré leur insistance, les militants ont échoué à bloquer le chargement. Les fonctionnaires du gouvernement ont laissé se poursuivre le processus. Les militants de la NSPCA étaient les seuls à s’occuper des animaux, tant dans le corral, que sur le bateau, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi