Afrique du Sud: le syndicat de la métallurgie lance une grève illimitée

·1 min de lecture

L’Afrique du Sud a connu mardi 5 octobre l’une des plus grosses manifestations depuis la pandémie. Numsa, le syndicat des travailleurs du secteur de la métallurgie a lancé un mouvement de grève et réclame une plus grande augmentation des salaires. Une demande inabordable selon le patronat.

Avec notre correspondante à Johannesburg, Claire Bargelès

Ils étaient plusieurs milliers de travailleurs à s’être rassemblés à Johannesburg. La manifestation est restée très pacifique, mais au sein de la foule, la colère bouillonne.

Sabelo, technicien métallurgiste, considère que ses quelque 500 euros de salaire mensuel ne suffisent plus pour faire face au coût de la vie : « On souffre. Cela fait 13 ans que je fais ce travail et aucune reconnaissance. Le salaire que je perçois n’est pas suffisant. Je suis endetté, et je dois soutenir mon père, ma mère, mes frères et sœurs, ils dépendent tous de moi. »

Un manque de reconnaissance du patronat pour les travailleurs

Le secteur a déjà accepté une augmentation de 4%, mais le syndicat des travailleurs réclame une hausse de 8%. « L’année dernière, à cause du Covid, de son impact sur l’économie et des confinements, les employeurs nous ont convaincus d’accepter qu’il n’y aurait aucune augmentation, rappellePhakamile Hlubi-Majola, porte-parole de Numsa. Nous avons compris leurs raisons économiques, et nous espérions que cette année, ils nous en seraient reconnaissants lors des négociations. Mais ils ne nous rendent rien. »

Numsa représente plus de 150 000 professionnels du secteur, et cette grève pourrait donc avoir des conséquences importantes sur l’industrie des mines, de la construction, ou encore de l’automobile.

Lucio Trentini, en charge du syndicat patronal de la métallurgie, souhaite une fin rapide du mouvement afin que l’économie ne soit pas davantage touchée : « J’ai écouté avec la plus grande attention toutes vos revendications. Nous allons sérieusement y réfléchir. Et nous arriverons à trouver un accord. »

Numsa indique que la grève sera illimitée tant que ses demandes ne seront pas respectées. Jeudi 7 octobre, la centrale syndicale du pays, la Cosatu, appellera à la grève générale en Afrique du Sud, pour protester contre la situation économique du pays et le gel des salaires. Le tout à un mois des élections locales.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles